Partie I – Rapport initial à la Chambre des communes (19 décembre 2012) – Saskatchewan – Proposition initiale de la commission

Proposition initiale de la commission

Lorsque la commission a commencé ses délibérations, six des circonscriptions existantes combinaient des secteurs ruraux et des petites villes, tandis que les huit autres combinaient des secteurs ruraux et des secteurs de grandes villes (quatre de ces circonscriptions étant rattachées à Regina et quatre à Saskatoon).

La population de la Saskatchewan a augmenté de 5,56 % depuis le dernier recensement. La croissance des deux grandes villes a été beaucoup plus rapide que celle de la province dans son ensemble. Ainsi, la population de Regina a augmenté de 8,34 % et celle de Saskatoon, de 12,89 %. Cette croissance repose sur trois facteurs : (1) la migration, au sein de la province, depuis les fermes, les villages et les localités vers les villes; (2) une augmentation nette dans les villes du nombre de migrants interprovinciaux; (3) une augmentation du nombre de migrants internationaux s'établissant de façon disproportionnée dans les deux villes.

Les quatre circonscriptions de la Saskatchewan ayant connu la plus forte croissance au cours de la dernière décennie sont toutes de type mixte urbain-rural. Dans ces circonscriptions, la majorité de la population réside dans un quadrant de l'une des deux grandes villes, alors que la minorité habite dans un ensemble adjacent, souvent d'une grande superficie, regroupant des localités, des villages et des fermes. Le Recensement de 2011 a confirmé que l'augmentation de la population dans ces quatre circonscriptions (Blackstrap, Saskatoon—Humboldt, Saskatoon—Wanuskewin et Wascana) était en grande partie attribuable à la croissance de leur composante urbaine. De 2001 à 2011, les quatre ont connu une croissance démographique moyenne de 15,22 %, alors que celle des 10 autres circonscriptions a été de 1,5 %.

La présente commission, comme celle de 2002 dans sa proposition initiale, estimait que le moment était venu d'établir certaines circonscriptions entièrement à l'intérieur des deux principales villes de la province. En effet, la composition démographique de la Saskatchewan avait changé depuis 2002, et encore plus depuis 1966, année de création des premières circonscriptions mixtes rurales-urbaines. La commission était d'avis que la communauté d'intérêts et la spécificité se trouvaient davantage à l'intérieur des villes qu'entre les villes et leurs environs ruraux. Autrement dit, les habitants de Forest Grove, de Nutana et de Riversdale à Saskatoon ont plus en commun entre eux qu'avec les habitants de Rosetown et de Humboldt.

Avant de rédiger sa proposition, la commission a invité les citoyens à s'exprimer sur leur vision du redécoupage. Elle a ainsi reçu plus de 200 communications qui, dans leur immense majorité, étaient favorables à la création de circonscriptions exclusivement urbaines à Regina et à Saskatoon. Cet appui a confirmé la commission dans sa réflexion initiale. Elle a donc décidé de proposer des limites considérablement différentes de celles de la dernière décennie.

Dans sa proposition initiale, la commission prônait la création de trois circonscriptions exclusivement urbaines à Saskatoon, et de deux à Regina. Comme Regina est moins peuplée, une de ses circonscriptions devait conserver son caractère mixte urbain-rural. Les huit autres circonscriptions de la province auraient continué de combiner secteurs ruraux et petites villes.

La commission savait qu'une telle reconfiguration à Saskatoon et à Regina entraînerait d'importantes répercussions sur certaines autres circonscriptions. Pour s'approcher de la population moyenne par circonscription (le quotient électoral), ces nouvelles circonscriptions devraient nécessairement être plus vastes que les précédentes.

On trouvera de plus amples détails sur la justification de la proposition initiale dans le document Proposition pour la province de la Saskatchewan. Il a été publié sur le site Web de la commission et dans la Gazette du Canada par l'entremise d'Élections Canada. L'essentiel de la proposition a été largement diffusé dans les journaux provinciaux, régionaux et locaux au début d'août 2012.





Merci de noter que cette application ne fonctionne pas correctement dans Internet Explorer 8. Veuillez utiliser une version plus récente d'Internet Explorer ou un autre navigateur tel que Firefox ou Chrome.